Les Jeudis du Pressoir

Drôle de nom pour des apéro-concerts qui se tiennent dans un théâtre de verdure à côté d’une église désaffectée.

Pourquoi le pressoir ?

Il existe dans le quartier médiéval de notre cité, une place, résultat d’effondrement de maisons, sur laquelle quelques Billomois ont eu l’idée d’installer un pressoir sorti d’un cuvage du quartier. Le pressoir est là, la place devient une cour, réplique en minuscule de la fameuse Cour Carrée Avignonnaise, entourée de murs. Ces murs vont constituer un fonds de scène. La cour sera pour le public. L’idée d’en faire un lieu de spectacle est venu un soir de rencontre, sur le site, avec les habitants du quartier…Et si on faisait vivre cet espace ? Le chalenge est lancé, reste à le concrétiser. Trop compliqué pour une seule association, il faut mobiliser. C’est ainsi qu’avec l’appui de la municipalité d’alors et de l’adjointe à la culture, après avoir convaincu quelques responsables d’associations Billomoises, le projet pouvait se concrétiser.

Pourquoi les jeudis ?

Billom si elle est un site d’accueil touristique, n’en reste pas moins une ville avec sa population. Touristes et habitants sont un public potentiel. Les uns parce qu’ils souhaitent animer leurs vacances, les autres parce que justement ils ne sont pas en vacances. Le jeudi, ces deux publics sont demandeurs d’animations. Les touristes qui n’ont pas encore épuisé leur semaine et les autochtones qui ne sont pas encore en week-end.

C’est ainsi que démarre en juillet 2009 la saga des Jeudis du Pressoir.

Une place intime qui va permettre de lancer le concept. La première association à inaugurer les soirées sera le RCB (Club de Rugby de Billom) tout nouvellement relancé. Le premier spectacle sera assuré par l’Ecole de Musique et Jean-Luc Echassou. Le parrainage des Flying Tractors donnera une caisse de résonnance, et ce sont huit associations billomoises qui ont relevé le défi. La première saison s’achève sur un constat très positif, les artistes aiment se produire au Pressoir, le public répond présent. Ainsi durant quatre saisons la participation ne fait que croitre et Les Jeudis quittent la place du Pressoir pour un espace plus grand, la cour de Saint-Cerneuf Place des écoles.

Trois ans auront suffi à ce que les Jeudis du Pressoir se sentent à l’étroit Place des écoles…C’est décider, Les Jeudis du Pressoir vont migrer vers leur lieu de villégiature actuel, le théâtre de verdure de l’espace Saint Loup. Il manque certes un pressoir mais les gradins et la pelouse sont accueillants. Ils permettent aujourd’hui de recevoir, en moyenne, dans de bonnes conditions, 600 à 1500 spectateurs chaque jeudi soir de Juillet et d’Aout dans une ambiance conviviale et familiale.

Les Jeudis du Pressoir n’existeraient et n’auraient pu continuer sans la quinzaine de bénévoles (issus aujourd’hui de 7 associations) qui se mobilisent tous les jeudis pour assurer l’intendance, la restauration, le service à la buvette et le rangement de fin de soirée. Les Jeudis du Pressoir c’est aussi un comité d’écoute composé de 11 personnes qui se réunissent courant mars pour choisir les groupes qui participeront au tremplin et à l’issue de la saison, au choix du lauréat.

Depuis 2009, Les Jeudis du Pressoirs ne cessent d’évoluer et vous proposent de découvrir chaque été gratuitement, des artistes venus de toute la France. A raison de 8 soirées par été et de 2 groupes par soirée, à ce jour ce ne sont pas moins de 144 groupes qui se sont produit sur notre scène, du groupe 100% amateur au groupe plus confirmé.